Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Soeurs musulmanes (Delphine Minoui)

7 Avril 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Égypte

 

letempsEffacées pendant le règne de Hosni Moubarak, les femmes de la Confrérie sont en pleine ascension depuis la révolution. Elles multiplient les initiatives, au risque de heurter certains de leurs «frères»

A peine prononcé, «le» mot s’est écrasé d’une traite sur le tableau blanc, lettres latines perdues au milieu d’une farandole de mots arabes. «Point G», répète Nehal Badie, hijab gris sur robe noire. Son ton d’institutrice tranche avec l’insolite de ses paroles. Dans la salle, exclusivement féminine, quelques pouffements de rire déchirent le silence. Calée contre le rétroprojecteur, la gynécologue voilée poursuit, croquis à l’appui, son exposé en dialecte égyptien: «Au lit, la femme est égale à l’homme. Il est de son plein droit de jouir du même plaisir sexuel, et de connaître ses zones érogènes.»

Enfoncée dans sa chaise, une Cairote en niqab pose son stylo, incrédule face à ces paroles peu communes dans un pays pétri de traditions religieuse et patriarcale, où la femme est souvent réduite à son rôle de procréatrice. Encore plus inattendu: ce cours d’initiation à la sexualité dispensé aux jeunes mariées se déroule au deuxième étage d’un immeuble vétuste du quartier de Guizah, siège de l’antenne locale du Parti liberté et justice, la branche politique des Frères musulmans.

Lire la suite sur Le Temps.ch

Partager cet article

Commenter cet article

yvette 10/04/2013 14:00


" ces paroles peu communes dans un pays pétri de traditions religieuse et patriarcale, où la femme est souvent réduite à son rôle de procréatrice"...


CQFD, sur la place accordée aux femmes dans l'Islam..


Merci monsieur de nous avoir proposé cet article

CD 08/04/2013 18:51


Apologie du niqab avec le progressisme de l'éducation sexuelle. Répétition du même.

Michel Servet 08/04/2013 22:27



Faire un constat : des femmes en niqab prennent des cours d'éducation sexuelle, n'est pas faire l'apologie de cette tenue.