Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Service public de l'eau : quand l'État ne peut plus assumer les décisions des communes.

10 Juillet 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Economie - société

Extrait d'une étude syndicale (Solidaires Finances publiques) :


eau.jpgReprendre la gestion directe d'une mission de service public, c'est obligatoirement augmenter les charges de travail du comptable. La prise en charge des factures, leur recouvrement, les principales dépenses, une grande part de la comptabilité étaient assurés par le délégataire dans le cadre de la délégation octroyée par la collectivité.

Avec la gestion directe, ce sera au comptable de la DGFIP d'assurer ces tâches.

Et ce n'est pas rien ! Par exemple, quand la communauté urbaine de Rouen a décidé de reprendre en gestion directe la gestion de l'eau et de l'assainissement, sous l'impulsion des écologistes et d'une partie de la gauche (dont le PS), ce ne sont pas moins de dix agents qui sont arrivés dans la trésorerie.

La Direction Générale préconise donc, dès en amont de la décision, de sensibiliser l'ordonnateur aux moyens limités alloués aux comptables pour remplir leur tâche, afin qu'il ne puisse se prévaloir de son ignorance de ces contraintes si le comptable n'arrive plus à assurer correctement sa mission.

 


Partager cet article

Commenter cet article