Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Salmigondis islamophobe

20 Novembre 2012 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Islamophobie

Certains se souviennent peut-être de cette rengaine d'enfance qui commençait par « J'en ai marre, marabout, etc.. » et se terminait par « je t'emm.. ». Il n'y avait pas d'autre logique que celle des syllabes qui se suivaient, et l'essentiel était d'arriver à la conclusion.

deltombeLes articles de Philippe Le Claire sont construits selon le même schéma : peu importent le début, la rigueur du raisonnement, le sérieux des références, l'essentiel est d'arriver à la conclusion : la dénonciation de l'islam radical, avec une définition très extensive de ce dernier.

Le dernier épisode de ce feuilleton est paru dimanche 18 novembre dans le supplément hebdomadaire de l'Union, le quotidien de Reims.

Point de départ : le projet de « mariage pour tous. » Pas pour défendre le projet, ce serait trop douloureux pour lui de reconnaître au moins un mérite à l'actuel gouvernement. Mais pour critiquer ses détracteurs, et surtout certains d'entre eux.

Il y a bien une petite diversion au départ : l'allusion aux « papimanes » et l'accent mis sur une déclaration idiote de Serge Dassault, à propos de l'homosexualité dans l'Antiquité.

Un lecteur un peu pressé, qui n'a pas le temps de vérifier les sources, pourrait penser que le « bataillon sacré » de Delphes l'était à cause de sa composition, alors qu'il portait ce nom parce qu'il était chargé de la défense du sanctuaire. Quant à faire croire que les combattants avaient les mines patibulaires des Spartiates du film « 300 », c'est prendre un péplum de propagande pour un travail historique.

La critique de la déclaration de Serge Dassault méritait mieux, et notamment une étude approfondie de l'homosexualité dans l'Antiquité grecque et romaine, qu'il ne faut pas dissocier de la misogynie de ces sociétés. Mais c'est plus ardu et moins porteur.

Les « papimanes » sont expédiés en quelques mots, alors que certaines de leurs déclarations sont particulièrement gratinées. Un inventaire raisonné et argumenté en a été fait par Benjamin Borghésio sur son blog, et il y en a sûrement d'autres1. Monseigneur Barbarin, notamment, a perdu une excellente occasion de se taire.

Les 90 % restant de l'article sont une charge violente contre, pêle-mêle, l'UOIF, les Frères musulmans, quelques télé-prêcheurs, le CBSP, sans oublier Tariq Ramadan dans un article connexe. Et le tout est farci de nombreux extraits, entre guillemets, mais sans jamais aucune référence précise.

Alors, on ne sait plus si telle ou telle déclaration, effectivement scandaleuse, a été prononcée par un responsable religieux saoudien, un membre de l'UOIF, les Frères musulmans, un télé-prêcheur. A ce propos, il faudra que Philippe Le Claire vérifie aussi l'orthographe des noms : une des cibles de sa diatribe s'appelle al-Qaradawi et non al-Qarajâwi. Il oublie également que Sadate s'est appuyé sur les Frères musulmans pour mater la gauche nassérienne, et affirmer que c'est la confrérie qui l'a assassiné est faux. Mais je n'ai pas le temps de pointer toutes les inexactitudes et amalgames de cet article, volontaires ou non.

Et c'est ainsi, qu'en partant de l'opposition des responsables des religions monothéistes (PLC oublie les juifs dans sa diatribe, alors que Gilles Bernheim s'est lui aussi prononcé contre « le mariage pour tous », avec certes des arguments moins caricaturaux que le cardinal Barbarin2), on en arrive à expliquer que les musulmans approuvent la pédophilie.

Une dernière touche concernant le CBSP  (Comité de bienfaisance et de soutien aux Palestiniens). Les accusations de financement du Hamas par le CBSP viennent des États-Unis et d'Israël. La police française a enquêté pendant plusieurs années et n'a rien trouvé. Deux explications : ou bien c'est faux, ou bien les flics français sont des branquignols. Alors, il faut soit se taire, soit démontrer pourquoi la police a mal fait son travail. Et que penser de ceux qui, à ce propos, sélectionnent leurs sources chez les adversaires. Si je voulais écrire un article sur le dalaï-lama et me contentais de sources proches du gouvernement chinois, j'aurais de quoi écrire que c'est un « sale type », mais je passerais pour quelqu'un d'intellectuellement malhonnête.


 

2http://www.grandrabbindefrance.com/mariage-homosexuel-homoparentalit%C3%A9-et-adoption-ce-que-l%E2%80%99-oublie-souvent-de-dire-essai-de-gilles-bern

 


Un visiteur du blog a posté un commentaire que je ne souhaite pas publier en l'état. Je suis pénalement responsable de ce qui est mis en ligne, et certains qualificatifs concernant un journal sont injurieux.

Partager cet article

Commenter cet article