Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Pourquoi les djihadistes s’installent en Syrie (Assawra)

13 Mars 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Syrie

http://www.assawra.info/IMG/arton2759.pngC’est un symbole qui s’est effondré la semaine dernière à Raqa. La statue de Hafez el-Assad, père de Bachar et ancien président de Syrie, a été déboulonnée par des groupes rebelles syriens qui se sont emparés de ce chef-lieu de la province du même nom. Soit leur plus importante victoire depuis le début de la révolution entamée il y a deux ans. Or, à peine quelques jours plus tard, ces mêmes rebelles refont parler d’eux sur un tout autre registre.
Ils ont annoncé la création d’un "Conseil religieux pour gérer les affaires de la population" dans l’est du pays, dont ils contrôlent la majorité du territoire. "Dieu a commandé aux bataillons islamiques de former le Conseil religieux dans la région de l’est pour gérer les affaires de la population et combler le vide sécuritaire", affirme le communiqué diffusé par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), ONG basée à Londres qui dispose du meilleur réseau de militants sur le terrain. Le Conseil doit être formé de plusieurs "bureaux", chargés notamment de la justice, de la police, des secours et de divers services.
"Les vidéos qui nous sont parvenues indiquent que ces islamistes possèdent désormais leurs propres tribunaux et leur propre police dans l’est de la Syrie", affirme Rami Abdul Rahmane, directeur de l’OSDH. On peut notamment apercevoir sur les images des rebelles arborant des drapeaux noirs à calligraphies blanches, accrochant sur un bâtiment de la ville de Mayadeen une banderole sur laquelle est écrite "Conseil religieux de la région de l’est". Des images-chocs que tient toutefois à tempérer le spécialiste Thomas Pierret (1), maître de conférences en islam contemporain à l’université d’Édimbourg.
"L’État n’est plus présent dans les zones libérées par les rebelles syriens", explique ce spécialiste de la Syrie. "Ainsi, c’est à ces groupes armés de reconstruire un semblant de système administratif. La tendance générale est effectivement au développement de tribunaux basés sur la charia, car la majorité de ces groupes utilisent des codes d’inspiration islamiste", ajoute-t-il. De tous les groupes rebelles présents sur le territoire syrien, celui qui a le vent en poupe se nomme le Front al-Nosra (Le Front de défense du peuple syrien, NDLR).

Lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article