Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Montrer ses fesses comme acte militant ?

21 Avril 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Bêtisier, #Caroline Fourest

Monter ses fesses comme acte militant ?

J'ai parlé deux fois dans ce blog de Nasreddine Hodja, héros de la culture populaire turque et de tout le Moyen-Orient.

Nasreddine Hodja à Boukhara

 

La sagesse de Nasr Eddin (Nasreddin) Hodja.

 

Il existe d'autres contes populaires turcs, notamment ceux qui mettent en scène deux balourds d'une région de Turquie dont les habitants ont la réputation d'être moins intelligents que les autres.

Ce genre d'histoires se raconte partout. Les Français racontent des histoires (méchantes) belges, les Belges des histoires de Français (« des grandes gueules »), les Lorrains connaissent les contes de Fraimbois, etc..

Je ne me souviens plus de la région objet de moqueries, mais uniquement du fait qu'elle se trouve sur les bords de la Mer Noire, ni du nom des deux protagonistes. Appelons-les Mehmet et Ali pour la suite.

Voici l'histoire :

Il fait très beau, très chaud. Mehmet décide de se baigner. Il se déshabille, fait un tas de ses habits, plonge et nage. Quand il ressort de l'eau quelques minutes plus tard, les habits ont disparu.

Penaud, rouge de confusion, il retourne vers le village en essayant de cacher son sexe avec ses mains. Il rencontre Ali, qui lui demande ce qui se passe.

  • Tu vois bien, on m'a volé mes habits

  • Imbécile, cache-toi plutôt le visage, personne ne reconnaîtra ton sexe !!

Pourquoi cette histoire ? Tout simplement pour rebondir sur les Femen, et celles et ceux qui affichent leur solidarité avec elles.

triton-statue.jpg

Solidaires, mais pas trop, imitatrices et imitateurs, mais pas trop. Caroline Fourest décide de poser seins nus, mais la photo n'a rien à voir avec celles des Femen : gentillette, presque pudique, on reconnaît à peine la personne, et un bandeau opportun cache ce qui pourrait choquer les très pudibonds censeurs de Facebook.

Il y a au moins une personne de sexe masculin pour avoir osé la transgression suprême à ses yeux : « monter ses fesses », ce qui est somme toute très banal, et ne permet pas d'identifier à coup sûr leur propriétaire. Ce qui aurait aussi été une révolution, c'est d'avoir réellement les fesses à la place des seins, mais j'ai peut-être mal compris le titre...

La vraie transgression aurait été de monter le recto, et pas le verso (sans jeux de mots).

J'ai aussi cherché sur Google si des responsables politiques avaient récemment montré leurs fesses. Il y en a un : Bruno Gollnisch, et ce n'est pas par solidarité avec les Femen !

Partager cet article

Commenter cet article