Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Maurice, Alain et Paul, ces Français qui inventèrent le mot « islamophobie » (Al Kanz)

21 Juin 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Islamophobie, #Caroline Fourest

J'avais moi-même fait des recherches et avais trouvé une partie des textes cités :

Islamophobie : dans la langue française dès 1910 !!

D'autres ont complété mes informations :

“Islamophobie”: une invention française (Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed)

 

Al Kanz publie une synthèse qui conforte ces analyses :

Extrait.

Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de « mauvaises musulmanes » en les accusant d’être « islamophobes ». Il a été réactivité au lendemain de l’affaire Rushdie [...]

« Islamophobie ? », Prochoix, 2003

Cette affirmation est – au mieux – un mensonge martelé depuis des années par des intellectuels faussaires, comme dirait Pascal Boniface. L’Iran incarne par excellence l’axe du Mal. En faire la source du mot « islamophobie », c’est diaboliser tous ceux qui oseront en faire usage et permettre à un discours précisément islamophobe de s’installer impunément dans le débat public : on s’autorise alors à tenir des propos xénophobes sous couvert de droit à la critique. Le muslim-bashing devient légitime. Le dénoncer, c’est instrumentaliser cette « islamophobie » qui n’existe pas, c’est faire le jeu des mollahs iraniens.

Caroline Fourest n’est pas la seule à avoir usé de cette grosse ficelle, cachet de l’extrême droite et marque d’un courant politique et islamopathe vigoureux dans les années 1990 et 2000, mais qui, face à une déconstruction méthodique et intelligente, s’essouffle. Cette improbable filiation a pu tenir tant que les Caroline Fourest et consorts étaient les seuls à occuper l’espace médiatique.

Partager cet article

Commenter cet article

Lafrite 22/06/2013 11:13


L'article d'Al-Kanz n'apporte rien de plus que celui du "Vieux Singe". Et il se complait dans la litanie ambiante contre les "associations grassement subventionnées avec l'argent de nos impôts".
Cette subvention se limite à 12000 euros...