Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Le passé de Gérard Longuet

3 Novembre 2012 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Extrême-droite

Gérard Longuet vient de se faire remarquer par un scandaleux bras d'honneur.

C'est un ancien militant d'extrême-droite. Il arrive que des gens changent d'avis, reconnaissent leurs erreurs, et mieux vaut quitter l'extrême-droite pour la droite moins extrême, voire la gauche que faire le trajet inverse, comme Gilbert Collard, passé du MRAP au soutien à Marine Le Pen.

Mais ce bras d'honneur, ses déclarations sur le "corps français traditionnel" laissent supposer qu'il ne s'agissait que d'une conversion tactique de la part de Gérard Longuet.

En 1992, sa réélection à la tête du Conseil régional de Lorraine avait fait ressurgir un passé scabreux :

- Région Lorraine.

Transfuge de l'extrême droite, l'UDF Gérard Longuet est élu au troisième tour de scrutin avec 33 voix, contre 3 à Roland Favaro (PCF), 15 à Jacques Chérèque (PS), 6 à Etienne Géhin (GE), 4 à Annick Winter (Verts); et 12 bulletins blancs, dont ceux déposés par 10 lepénistes. Le FN, qui avait d'abord joué la carte Rausch, ne s'oppose donc finalement plus à Gérard Longuet. Il est vrai que le journal «Présent» avait auparavant publié une lettre ouverte du FN Holeindre rappelant méchamment le passé de Longuet (au sein du mouvement Occident ou aux côtés de Tixier-Vignancour, l'avocat de l'OAS, à la présidentielle de 1965), pour préciser qu'à une certaine époque il était encore «plus antisémite, antiarabe» que le signataire de ladite missive. Pour compléter le tableau, ajoutons que les élus UPF avaient boycotté les deux premiers tours, sous prétexte de «déjouer» le soutien du FN.

Source:  Humanité du 6 avril 1992

Partager cet article

Commenter cet article