Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

La leçon de Todd Shepard à Pierre-André Taguieff

7 Janvier 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Extrême-droite

 

shepard.jpgQuand des chercheurs de États-Unis s'intéressent à l'histoire de France, le résultat est souvent décapant :

  • il y a un travail documentaire remarquable en amont

  • détachés des débats franco-français, ils n'hésitent pas à explorer des pistes délaissées, à énoncer des hypothèses nouvelles.

On se souvient de « La France de Vichy », de Robert Paxton.

Les thèses de Todd Shepard sont tout aussi novatrices : l'indépendance algérienne a conduit à redéfinir nationalité, citoyenneté, et pour exclure les Algériens (en clair les musulmans), à définir des critères qui pèsent encore aujourd'hui sur la société française.

Lire cet entretien :

http://www.leslaboratoires.org/article/entretien-avec-todd-shephard/architectures-de-la-d-colonisation

et cet extrait d'une chronique du Monde :

« Plus fondamentalement, insiste Shepard, cette décision entérinait l'idée selon laquelle les « citoyens français musulmans d'Algérie » appartenaient à un « groupe ethno-racial différent du reste des Français ». Reste à comprendre cette intrusion des critères ethniques dans le droit républicain. »

A la lecture de l'ouvrage, j'ai relevé ce passage, où Todd Shepard rappelle les règles de base de la critique historique à Taguieff :


« Au cours de l'été 1962, des journaux d'extrême droite, en France et en Belgique, ont commencé la publication de critiques sévères de leur mouvement. Comment avaient-ils jamais pu prétendre que les « Arabes » algériens pouvaient être des Français ? Parmi les journalistes concernés se trouvaient un certain nombre de ceux qui allaient bientôt fonder une « nouvelle droite » racialisante. (Cette histoire encore inexplorée-est plutôt mal servie, je le note en passant, par les efforts de Pierre-André Taguieff pour réhabiliter l'un de ces journalistes, Alain de Benoist 50) »

 

« 50. Parmi les autocritiques, voir : Jean Pleyber, « Les travaux et les jours. Soldats dévoyés et aventuriers criminels », Écrits de Paris, mars 1962, p. 10-20 ; Gilles Mermoz, « Connaissances de l'OAS. Illusions lyriques », Écrits de Paris, octobre 1962, p. 50-57, et « Connaissances de l'OAS. Les hommes de la dernière chance », Écrits de Paris, novembre 1962, p. 55-64. Voir aussi Europe-Action, une revue publiée en Belgique dès l'été 1962. Alain de Benoist et d'autres militants d'extrême droite, désabusés par l'OAS et, plus tard, actifs dans l'émergence de la nouvelle droite, ont vite rejoint la revue. Taguieff évite d'analyser le contexte historique dans lequel de Benoist et ses alliés ont commencé de formuler leurs analyses racialisées à propos de l'identité européenne. Voir Sur la nouvelle droite. Jalons d'une analyse, Paris, Descartes & Cie, 1994. »

Partager cet article

Commenter cet article