Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

La dérive d'Étienne Chouard

29 Janvier 2014 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Idées - débats

Le 19 janvier, le BAF Nancy a envoyé un courrier à Utopia Lorraine pour signifier son étonnement devant l’invitation d’Etienne Chouard à animer des ateliers-débats samedi 25 janvier à Villers-lès-Nancy. Au vu de la réponse d’une correspondante régionale d’Utopia, et au vu du compte Facebook de l’association, il semble qu’Utopia Lorraine confirme qu’elle offrira une tribune à Etienne Chouard, supporter de nombreux militants d’extrême droite, négationnistes et conspirationnistes. Alors que l’affaire Dieudonné a révélé au grand public le jeu trouble de cette frange de l’extrême droite qui se réclame de la droite nationale et de la gauche sociale, alors que l’extrême droite manifeste contre les libertés et tend à occuper le devant de la scène, Utopia Lorraine n’est donc pas gênée de contribuer au confusionnisme ambiant. Dont acte.

Afin de prévenir largement de l’identité politique d’Etienne Chouard et du positionnement confusionniste d’Utopia, nous reproduisons le courrierque nous lui avons adressé.

 

Le 22 janvier 2014

Bloc Anti Fasciste - Nancy

contact-baf@nancy-luttes.net

 

============================

 

À Utopia Lorraine

 

Nancy, le 19 janvier 2014.

 

Bonjour,

 

Nous avons été très surpris de découvrir au détour d’une annonce qu’Utopia Lorraine invitait Etienne Chouard pour une journée d’ateliers et conférences, le samedi 25 janvier prochain, à Villers-lès-Nancy.

 

Etienne Chouard a joué un rôle important et positif en 2005, en contribuant à la déconstruction du discours officiel dans le cadre du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen (TCE). Etienne Chouard s’est hélas mal remis de cette gloire éphémère. Dénué de boussole politique et en mal de tribune, il est allé donner des conférences partout où on l'invitait, et il a fini par se spécialiser en n'intervenant quasiment plus que dans des réunions d'extrême droite.

 

Etienne Chouard est symptomatique du confusionnisme « rouge-brun » entretenu par une partie de l’extrême droite, dont Soral et Dieudonné sont d’autres tristes expressions. Jouant le registre du discours antilibéral, traditionnellement plutôt de gauche, et même celui de la critique démocratique radicale des institutions, habituellement plutôt portée par les courants libertaires, Etienne Chouard y ajoute une sauce conspirationniste qui ne trompe pas. Quand il se positionne comme « résistant » face à « l’Empire », il ne fait d’ailleurs que reprendre le vocabulaire et la ligne de Soral.

 

Le fait qu'Etienne Chouard se réclame de l’antifascisme ne veut absolument rien dire, n'importe qui peut s'en réclamer. Il tente de conserver son vernis démocratique, il souhaite rester fréquentable mais les faits sont là. Vous ne trouverez peut-être pas de thème ou de référence explicitement fascisants dans son discours, mais le fait qu'il fasse référence de manière positive à des personnalités d'extrême-droite, qu'il n'hésite pas à s'afficher avec elles, qu'il affirme publiquement qu'il y a du bon dans certaines théories rouges-brunes, tout cela le compromet irrémédiablement.

 

Etienne Chouard parle ainsi régulièrement d'Egalité et réconciliation (E&R) sur ses sites ou sur Facebook, n'hésitant pas à afficher sa sympathie pour Soral, à réaliser une vidéo avec le néo-fasciste italien Piero San Giorgio

(http://www.dailymotion.com/video/xxzxi7_etienne-chouard-et-piero-san-giorgio-a-marseille_news),

ou encore à animer une conférence avec Marion Sigaut, membre d'E&R, et qu’il présente sur son propre blog comme une « chic fille »

(http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/11/25/275-conference-a-deux-voix-a-roubaix-samedi-1er-decembre-avec-marion-sigaut).

De même,il n'hésite pas à qualifier le négationniste et supporter de Faurisson, Paul-Éric Blanrue, de « courageux » (vidéo reprise sur le site de Blanrue

http://blanrue.blogspot.fr/2011/10/le-compliment-du-jour-paul-eric-vous.html).

 

Et sur son blog, Etienne Chouard présente ses modèles : une liste de complotistes avérés, qui sont selon lui, les "vrais antifas : Michel Collon Jean Bricmont, Maxime Vivas, Viktor Dedaj, Thierry Meyssan... : des gens bien, COURAGEUX eux aussi, que je suis fier de côtoyer, entre autres, à ma petite échelle : des OPPOSANTS À LA GUERRE QUI VIENT, des opposants À L'EMPIRE en formation"

(http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2013/01/26/305-merci-agnes-

).

 

D’ailleurs, Etienne Chouard est tellement incohérent que tout en qualifiant ses amis de « vrais antifas », il écrit par ailleurs que le racisme, l’antiracisme, l’antifascisme, tout cela se vaut : « À mon sens, l'antisémitisme est, comme le racisme — mais aussi comme l'antiracisme, ou même l'antifascisme, je m'en aperçois aujourd'hui à l'occasion de cette calomnie —, UNE ERREUR DE JUGEMENT QUI CONSISTE À TOUT MÉLANGER, AMALGAMER, simplifier à l'excès : on considère que tous les juifs, ou tous les noirs, ou tous les phallocrates, ou tous les racistes, sont LES MÊMES et méritent LE MÊME TRAITEMENT. C'est manichéen, c'est bête, car le monde n'est pas noir ou blanc. »

(http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/15/142-le-fascisme-n-est-pas-assimilable-a-l-antisemitisme)

C’est bien là où la boue idéologique rouge-brune apparaît pour ce qu’elle est : une bouillie.

 

Martine Billard, la co-présidente du Parti de gauche, a publié sur son blog le 4 janvier dernier un article qui aborde son cas : « Étienne Chouard, à la pointe du combat contre le TCE mais qui maintenant au nom de la liberté d'expression défend toute personne qui lui paraît dire une chose intéressante sans se préoccuper de la totalité du propos. Ainsi peut-on lire sous sa plume des réactions comme « j'ai trouvé chez Soral — en plus de certaines de ses analyses que je trouve pertinentes, et de son courage qui est évident » et à propos du site de Soral, Égalité et Réconciliation « E&R, qui est considéré par certains comme diabolique et par d’autres comme héroïque (à chacun de juger, sur pièce), mais qui, en tout cas, ne manque pas de courage.» «son mouvement (E&R) est à l’évidence un exemple de mosaïque de couleurs et de religions (on peut sûrement leur reprocher plein de trucs, évidemment, mais l'accusation de racisme ne tient pas debout, à mon sens).» Rappel (voir plus haut) sur qui est Soral ! J'ai envie de paraphraser une célèbre formule : visiblement selon Étienne Chouard, Alain Soral et son site tiendrait des propos globalement positifs !»

http://www.martine-billard.fr/post/2014/01/04/Tenir-des-propos-antis%C3%A9mites-ne-rel%C3%A8vent-pas-de-la-libert%C3%A9-d-expression%2C-c-est-un-d%C3%A9lit-!

 

Etienne Chouard entretient une grande confusion, faisant ainsi le jeu d’une partie de l'extrême-droite actuelle caractérisée par son antisémitisme et son soutien à des régimes dictatoriaux (Syrie, Iran…).

Etienne Chouard est l'idiot utile de l'extrême-droite. Il cherche à reconquérir la notoriété qu'il a pu acquérir l'espace d'un instant lors du débat sur le TCE et pour cela il est manifestement prêt aux pires alliances.

 

En ces temps où le confusionnisme et le conspirationnisme gagnent du terrain (en témoigne la popularité d'un Dieudonné) y compris dans les rangs d'une certaine partie de la gauche, il nous semble primordial de ne leur laisser aucune parcelle de terrain, de les démasquer partout où ils se cachent, même si cela doit pousser à un certain nombre de remises en question.

 

Si la logique du mouvement Utopia est bien « d’imaginer et de construire ensemble un projet de société fort, humaniste et fraternel, écologiste et altermondialiste, dépassant le système capitaliste et la logique productiviste» comme le prétend sa charte (http://www.mouvementutopia.org/), alors nous croyons qu’Utopia n'a rien à faire avec un personnage comme Etienne Chouard.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Démos kratos 19/05/2014 22:54

Etes vous certain que la démocratie, qui selon moi est le contraire du fascisme et du despotisme, pourrait ne se faire qu'entre démocrates ?
Celui qui alors se déclarerait qualifié pour en juger ne serait-il pas un despote ?