Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Faut-il et peut-on boycotter la "Marianne Femen" ?

20 Juillet 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Collections - etc..

Le choix de la nouvelle « Marianne » pour les timbres-poste d'usage courant a déclenché des polémiques depuis que le dessinateur a déclaré qu'il s'était notamment inspiré de la Femen Inna Shevchenko.

Les méthodes d'action de ces femmes sont très contestées, et pas seulement par Christine Boutin et ses amis.

J'ai reproduit ici plusieurs articles les concernant :

24/12/2012 :

Les "tumultueuses" prennent leurs distances avec les Femen

08/03/2013 :

Pourquoi je n’ai plus foi en les Femen (Ovidie)

26/03/2013 :

Salon de l’érotisme : le combat partagé des Femen et des cathos intégristes (Ovidie)

19/04/2013 :

Femen, une vision passéiste du monde arabe (Chitra Nagarajan)

14/06/2013 :

Les Femen, un féminisme de type néocolonial (Sara Salem)

22/06/2013 :

Bernard Maris déraille.. et ne s'arrête pas..

12/07/2013 :

Femen, agitation ou l’illusion d’action (Nadia Tarhouni)

Depuis, Inna Shevchenko a continué dans la provocation imbécile1 :

"Qu'est-ce qui peut être plus stupide que le Ramadan ? Qu'est-ce qui est plus moche que cette religion ?"

femen.jpg

et a donné un argument à tous ceux qui veulent boycotter le timbre « à son effigie » :


femen2.jpg

 

On peut noter qu'elle revendique le timbre comme étant « le sien. »

Timbre qui comme par hasard plaît à l'extrême-droite : Florian Philippot (FN) "une agréable surprise et une belle réussite".

femen3.jpg

 

A l'opposé, on peut aussi lire la critique non « boutinienne » d'Elodie Mielczareck sur Le Plus du Nouvel Obs2 .

Extrait :

Ce sont les valeurs de la féminité qui sont mises en scène. Et quelle féminité ! Tous les signes de la "putasserie" sont présents (Virginie Despentes, "King Kong Théorie") : bouche pulpeuse et entrouverte, grand regard de biche et surmaquillé, un nez étrangement parfait, des cheveux décolorés (les traits des sourcils et des cils étant nettement plus foncés), main en auto-contact. Où sont passés les seins siliconés ? Sur le timbre orange, les gros pixels rappellent les samedis soirs sur Canal Plus.

Le gros problème, c’est que, en étant passé d’une représentation générique – Marianne mère nourricière de TOUS les Français – à une représentation spécifique, le timbre-poste véhicule TOUS les clichés et les stéréotypes ayant trait à la féminité. Notre Marianne d’aujourd’hui, loin de rassembler tous les Français sous le drapeau républicain, divise : Marianne est une jeune femme bien pétillante – comprenez bien bandante – et bien blanche – comprenez aucune place pour le multiculturalisme.

Mix entre Barbie et la Belle au bois dormant, le nouveau timbre-poste n’emprunte pas seulement les codes de la BD, il vient fixer les signes de ce que doit être une femme aujourd’hui en France. La représentation générique des valeurs républicaines (Liberté, Égalité, Fraternité) s’efface devant des valeurs féminines douteuses. Une honte pour un gouvernement qui prétend défendre les Droits des femmes. Commençons d’abord par améliorer la représentation du féminin au sein de l’espace public, et celle communiquée par le gouvernement !

 

Marianne dans la philatélie française

Marianne n'a pas toujours été le symbole retenu pour les timbres français d'usage courant. Si on met de côté les périodes où les timbres ont représenté des chefs d'État (le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte, devenu l'empereur Napoléon III, Philippe Pétain, chef de l'"État français"), et ceux consacrés à des événements (expositions), un personnage incontesté (Pasteur), l'Arc de Triomphe de l'Étoile, il y eut beaucoup de représentations allégoriques, et Marianne n'est apparue qu'en 1944.

 

Elle s'impose à partir de 1944, avec deux éclipses importantes :

Valéry Giscard d'Estaing choisit comme sujet du timbre d'usage courant un portrait de Sabine, à partir du tableau de David : « l’enlèvement des Sabines ». En 1982, François Mitterand choisit « La liberté guidant le peuple », de Delacroix.

 

 

ceres0.jpg sage0.jpg blanc0.jpg
Cérès : 1848-1849; 1870-1873; 1938-1941; 1945-1947
 Paix et commerce (Sage) 1876-1900
Déesse de la Liberté tenant la balance de l'Égalité et la Fraternité (Blanc) 1900-1926
mouchon0.jpg   semeuse0.jpg
paix.jpg
Droits de l'Homme (Mouchon) 1900-1902 Semeuse (Roty et Mouchon) 1903-1941; 1960; 2003 Paix (1932-1941)
iris.jpg mercure.jpg coq_alger.jpg
Iris (1939-1941; 1944) Mercure (1938-1942; 1944) Coq (1944) (en série avec la première Marianne, la Marianne d'Alger)
marianne_alger.jpg chaines_brisees.jpg moissonneuse
Marianne d'Alger (1944) Chaînes brisées (1945-1947) Moissonneuse (1957-1959)
coq_decaris.jpg
sabine gandon liberte_gandon.jpg
 Coq de Decaris (1962-1965) Sabine de Gandon Liberté de Gandon

 

 

La tendance principale depuis 1960 est celle de l'accélération du nombre des émissions, et du renouvellement des « Marianne ». Multiplier les émissions, et pas seulement pour les Mariannes, les formats, est un bon moyen de faire payer les philatélistes, qui n'aiment pas les « cases vides » dans leurs albums.

Un simple exemple :

Le catalogue Yvert et Tellier a besoin de 119 pages pour les émissions de 1849 à 1958. Il en utilise 310 pour les émissions de 1958 à 2012. Il faut y ajouter les pages consacrées au auto-adhésifs (50), la multiplication des blocs, des carnets, etc. Je connais des philatélistes qui ne peuvent plus suivre, faute de moyens financiers suffisants.

 

Type Période d'émission

Nombre de valeurs

(usage courant)

Timbres personnalisés

Blanc 1900-1926 7  
Semeuse 1903-1941; 1960; 2003 89  
Paix 1932-1941 29  
Iris 1939-1941; 1944 13  
Marianne de Gandon 1945-1954; 2006 46  
Marianne de Muller 1955-1959 8  
Marianne à la nef 1959-1260;2008 3  
Marianne de Cocteau 1961; 2008 2  
Marianne de Cheffer 1967-1969; 1970; 2007; 2010 12  
Marianne de Béquet 1971-1976 11  
Sabine de Gandon 1977-1981; 2008 45  
Liberté de Gandon 1982-1990 56  
Marianne de Briat 1989-1993; 2008 44  
Marianne de Luquet 1997-2004; 2003;2008 48 18
Marianne de Lamouche 2005-2008
40 32
Marianne de Beaujard 2008-2012
81  

Lettre verte

(Marianne de Beaujard)

2011-
10

 

(Comptage rapide d'après le catalogue Yvert 2013.)


Parmi toutes les Marianne, j'en distinguerais personnellement trois :


marianne_gandon.jpg marianne_decaris.jpg marianne_bequet.jpg
 Marianne de Gandon, l'auteur a fait le portrait de son épouse.
 Marianne de Jean Cocteau.  Marianne de Béquet : priorité à la valeur.

 

La mise en vente d'une nouvelle Marianne est devenue un moyen de faire passer les philatélistes à la caisse et pour chaque président de la République un moyen de marquer son passage.

Le jeu de timbres précédents (Beaujard) coûtait plus de 20 euros (hors gadgets comme les timbres personnalisés). La Marianne « de la jeunesse » ou Marianne « Femen » coûtera au moins autant.

Les alternatives à la Marianne « Femen »

Tous ceux qui préféreraient, sans être pour autant homophobes, racistes, etc. botter les fesses de la Femen plutôt que lui « lécher le cul » peuvent affranchir leur courrier avec des timbres ayant la valeur faciale souhaitée :

cheval-ardennais.jpg valence.jpg  macon.jpg
Lettre verte, autocollant, en carnet Letrre verte  Lettre prioritaire
 gonzague.jpg  salon agriculture  theatre_champs_elysees.jpg
 Lettre pour les pays de l'UE, moins de 20 g
 Lettre, hors UE, moins de 20 g
 Lettre, 20 à 50 G


Pour l'écopli, l'ancien « courrier lent », c'est un peu plus compliqué : il n'y a pas de « timbre de collection » à cette valeur. Il faut donc vous dépêcher d'acheter les timbres de l'émission précédente (Marianne de Beaujard) tant qu'il en reste dans votre bureau de poste ou en ligne.


Partager cet article

Commenter cet article

Lafrite 21/01/2014 23:03


et de toute manière, il n'y a pas besoin de lui "lécher le cul" puisque les timbre sont autocollants !

Michel Servet 22/01/2014 05:33



Pas tous, uniquement ceux en carnets. Ceux en feuille ne le sont pas.



Lafrite 20/07/2013 22:04


pour remettre un peu les choses à leur place : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/07/19/le-nouveau-timbre-marianne-autopsie-d-une-fausse-polemique_3450353_3232.html