Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Carrefour rouge-brun (1)

17 Juillet 2012 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Extrême-droite

Commençons par un inventaire qui semble à la Prévert :

Alterinfo.net

http://www.alterinfo.net/


Se présente comme le site de l'information alternative, la déclaration de principes est la suivante, mes remarques sont en notes de bas de page :


4329alterinfo.jpg


Alter Info déclare sa totale indépendance à l'égard de tous gouvernements et institutions, de tous partis politiques et de tous groupes d'influence.

 

Notre objectif est d'aider à une meilleure connaissance et compréhension des sujets sensibles au cœur de nos sociétés modernes : conflits et évolution des sociétés occidentales, du Moyen-Orient et du monde arabo-musulman, relations entre les religions monothéistes1, laïcité, « islamisme », terrorisme, communautarisme et « antisémitisme2 », toutes ces méconnaissances des problématiques engendrent des peurs irrationnelles qui justifient les mesures exceptionnelles -loi Perben I et II-. Nous considérons que l'information concernant le Moyen Orient est, en Occident en général et en France en particulier, diffusée de manière sélective, subjective et en fonction des préjugés manichéens alimentés et distillés, des perceptions dogmatiques, où les sensibilités ethnocentriques l'emportent sur la réalité. Alter Info se donne donc comme mission de promouvoir une information alternative aux antipodes des versions officielles et informer des conflits qui s'y déroulent et de prévenir des conséquences qui en découlent.

 

 Notre but ainsi stipulé dans l'Article 2 de nos statuts :

  

 Cette association a pour but de réunir les auteurs, écrivains, reporters et journalistes indépendants; de faire reconnaître leur statut par les autorités pour faciliter l'exercice et le développement du témoignage citoyen et d‘action sociale ; de promouvoir et de défendre les droits des témoins, de tous ceux qui osent parler ; de les informer sur les législations en vigueur ; d'organiser des forums thématiques, d‘engager toute action concourant à la réalisation de ces objectifs. L'association se fonde sur les principes de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme, adoptée par l'ONU à Paris le 10 décembre 1948. Tout individu ayant droit à la liberté d'opinion et d'expression, cela implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit et particulièrement ceux liés aux nouvelles technologies. Cette association s'est donné pour objectif « l'octroi aux personnes faisant œuvre de journalisme sur Internet d'un statut spécifique reconnu par les pouvoirs publics »

Il faudrait faire une analyse détaillée du contenu de ce site, que personnellement je classe dans une catégorie « anti-impérialiste à revoir ».

Pourquoi cette dénomination : parce qu'il faut être très prudent dans les analyses, les affirmations, et que certaines des positions défendues me semblent dangereuses.

Il donne par exemple la parole à une personnalité aussi contestable que Gilad Atzmon, qui ose écrire : «  Mais, il est intéressant de souligner que certains juifs antisionistes qui agissent sous la bannière politique de l’antisionisme dans des associations ouvertes « seulement aux juifs » font partie de cette 3e catégorie. En fait, ils se comportent politiquement comme des sionistes de gauche ou des antisionistes sionistes. »

Voir à ce propos ce que qu'écrit Dominique Vidal cité par « La feuille de chou ».

Extrait :

Fermez le ban ! Une telle prose ne mérite aucun commentaire : cette diarrhée nauséabonde condamne sans appel son auteur. Et son préfacier : car le Belge Jean Bricmont a cru bon d’apporter sa caution à cette prose digne du Völkischer Beobachter. Il est tombé ainsi du côté où il penchait depuis longtemps. Bien bas…

Bruno Gollnisch

http://www.gollnisch.com/

 

3144gollnisch.jpg

 

Nous sommes ici en terrain plus connu, Bruno Gollnisch incarne le Front National, tendance « canal historique », c'est le chouchou de tous ceux qui se classent à l'extrême-droite de Dieu.

Il a été accusé de négationnisme, mais finalement blanchi en Cassation. Ses propos étaient de fait très habiles pour éviter une condamnation pour négationnisme, tout en laissant planer un doute sur la réalité et l'étendue de l'extermination des juifs d'Europe par les nazis et leurs complices.

De defensa

http://dedefensa.org/

 

3554dedefensa.jpg


Site consacré aux questions de défense, animé par le journaliste belge Philippe Grasset. Pour lui, l'impérialisme et la volonté de puissance sont exclusivement étatsuniennes. J'ai cherché des articles détaillant les jeux de grandes puissances de la Chine ou de la Russie dans leurs périphéries respectives et ailleurs, sans succès.

Dieudonné M'bala M'Bala

http://iamdieudo.com/

 

6922iamdieudo.jpg

 

Il a très bien commencé sa carrière politique, en dénonçant le Front national, puis les choses se sont dégradées. Condamné en appel en 2011 pour un spectacle avec le négationniste Faurisson.

Ce site présente en ligne des vidéos de l'intéressé.

Félix Niesche

http://petitimmonde.blogspot.fr/

 

3531petitimmonde2

Le petit qui monte illustré, comme il se dénomme lui-même. Le premier lien proposé est vers un site associé : L'abbé de Tymon qui monte http://labbetymonde.blogspot.fr/ . (A lire à voix haute).

Le ton est souvent ordurier, avec des jeux de mots vaseux.

« Leurs prénoms féminins exaspérant, comme par antinomie, l’agressivité de leurs noms à se taper le cul par terre, cette tourbe de Strings Intellectuels, nerveuses et tendues comme des cordes à violon, nous infligent les inflexions fausses de leur diction. 
Claire Serrevagin, Vanessa des Courroux, Sarah Guy-Bedos, Labila Blabla, Nadine Einstein, Tara Schlagueule, etc., ces dindes ouvrent largement leur bec et laissent tomber leur voix. 
Le cortex s’en saisit et dit : quoâ, quoâ ? Qué qué disent ? »3

Je laisse aux juristes le soin de dire si ces expressions de mauvais goût relèvent ou non de la propagande antisémite4 :

« despotisme coupé », « circonsision (sic) de Paris », « Gohgoy, sans étiquette, sans cachet cacher, sans criffe circonsistoire, ».

Le même article contient aussi cette phrase :

« Les dizaines et dizaines d'assassinats de blancs sous-chiens par des chances pour la France5 ? » 

Ce qui prouve qu'on peut aussi haïr les immigrés et leurs descendants et raconter n'importe quoi (des dizaines et des dizaines!!).

Ceux qui comme Sammy Ghozlan, estiment qu'il n'y a d'antisémitisme que dans les « banlieues arabo-musulmanes » devraient aller faire un tour de ce côté.

3531petitimmonde 3275ripostelaiquetaubira
 Petit immonde  Riposte laïque


Reproduit des dessins de Ri7, qui illustre par ailleurs de nombreux articles du site islamophobe Riposte Laïque.

 

Carrefour rouge-brun (2)


1 Pourquoi ne pas parler du bouddhisme, de l'hindouisme, qui ont aussi leurs déclinaisons politiques, pas forcément sympathiques ?

2 Cette mise entre guillemets est-elle justifiée par les risques d'instrumentalisation de cette notion, ou parce que la notion elle-même est mise en cause ? Remarque également valable pour « islamisme ». Laïcité et terrorisme sont tout autant polysémiques et instrumentalisées, mais ne sont pas entre guillemets.

5 C'est l'ancien ministre Bernard Stasi, qui avait expliqué que l'immigration était une « chance pour la France ». L'expression a été détournée par l'extrême-droite pour désigner les immigrés et leurs descendants, avec éventuellement le sigle CPF ou « chances » tout simplement.

Partager cet article

Commenter cet article

ben 20/07/2012 00:13


 


bonsoir. ok...donc il y a vraiment une forme de confusion généralisée. Ce qui est nocif au débat et à la lutte militante.


Ce que vous appelez rouge-brun, ce sont tout bonnement des fascistes, qu'il faut appeler par leur nom !

Ceux appelés au départ "rouge-bruns", il me semble que ce sont des gens de gauche qui pactisent avec l'extrême-droite par antisémitisme. L'on voit la faiblesse du concept : on désigne brun des
gens qui ne le sont pas. Deuxio, il crée une forme de hierarchisation dans l'antiracisme...Le rouge-brun Gérin a pu exercé en toute impunité, car implicitement, la notion rouge-brun induit l'idée
que brun=antisémite et raciste de gauche=antisémite.


Soral, c'est l'extrême-droite antisioniste, antisémite et négationniste. Cf la liste et le parti éponyme...(pilotés par Zahra, je sais)


Dupont-Aignan, je ne me suis pas trop penché sur son cas...mais il est tout de même issu de la droite gaulliste.
Mais c'est une vraie question. Car quand Fourest et d'autres qualifient le bloc identitaire de "droite populiste", on croit rêver, et l'on a là une
caricature de la dérive à l'oeuvre...

C'est du pinaillage, mais les mots et les outils sont importants. Et "rouge-brun" a tout du concept piégé, à l'instar, encore une fois, de "islamo-gauchiste", "complotiste", "communautariste" et
malheureusement "antisémite".

En attendant l'article de demain, alors.... et j'espère que vous allez faire une vraie analyse aussi des Grand Soir, Bricmont&co...ce que l'on a lu sur le sujet jusqu'à maitenant est assez
nul. 


 

ben 18/07/2012 17:40


L'idée est bonne...mais le résultat est confus...c'est quoi un carrefour et c'est quoi un rouge-brun ? pourquoi parler de "droite extrême" pour les uns et "identitaire" pour les autres...droite
extrême étant normalement réservée à la droite de la droite, aux "droitards"...tout le contraire de sites comme celui de Soral, un site clairement d'extrême-droite, fascisant, aux relants
nationalistes-révolutionnaires...

Quel rapport entre Michel Collon et Gollnisch ? en quoi Collon est Brun ?

Dommage...il y a un travail à faire, car c'est la confusion qui règne sur le sujet. L'accusation de rouge-brunisme, de complotisme étant aussi galvaudée que celle de l'antisémitisme...

Michel Servet 18/07/2012 19:36



Mon texte est assez long, et je le mets en ligne par morceaux. Après-demain, vous saurez pourquoi je cite à la fois Michel Collon (un rouge, pas un brun) et Gollnisch (FN).


Pour les catégories, j'ai procédé ainsi pour ma base de données (un tableur) :


Quand le site se réfère à une idéologie précise, une orientation prédominante, une appartenance partisane, je la mentionne : antisémite, islamophobe, FN, identitaire, ED catholique, islamiste.
Sinon, j'ai créé une catégorie un peu fourre-tout que j'ai appelé "droite extrême", avec éventuellement des sous-catégories (de Villiers, Renouveau français, Soral). Mais vous avez raison, ce
terme désigne plutôt les "droitards". Je suppose que vous visez entre autres la droite populaire.


Où classer Dupont-Aignan ?


Où mettre la frontière entre la droite, les "droitards", l'extrême-droite.


J'avais à une époque lu le travail des étudiants de l'ESJ de Lille, ils avaient eux-aussi fait un classement voisin.


Maintenant, s'il faut définir les "rouge-brun" stricto sensu, je réserverais ce nom aux nationalistes révolutionnaires, nationaux bolcheviks, etc.


Par exemple, j'y classe http://rebellion.hautetfort.com/ qui propose des liens aussi bien vers Soral que Granma.


Le débat reste ouvert.