Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Cachez ce passé qui me gêne pour mon action future !!

21 Août 2012 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Politique française

Les Ardennais ont eu dans leur boîte aux lettres ces tracts pour les élections législatives de juin 2012. Le premier, sous forme de lettre aux électeurs, est très distancié par rapport aux partis.

Qui peut écrire ceci : 

 

Les Ardennes et la Vallée sont en crise depuis plus de 30 ans. Au cours de ces 30 dernières années, le gouvernement a été 15 ans à droite et 15 ans à gauche. Avec la droite, comme avec la gauche, les entreprises n'ont hélas pas cessé de fermer.

Pour nous, pour les Ardennes, le choix de dimanche prochain n'est pas un choix politique, le choix d'un parti ou d'une étiquette. Le choix d'un Député, c'est d'abord le choix d'une personne. En choisissant votre Député, c'est le meilleur défenseur des Ardennes et des Ardennais qu'il faut choisir.


Un candidat "apolitique" ? En général, ils ne passent pas le premier tour, et c'est un tract de second tour. Il est bien dit que le candidat est vice-président du Conseil général, sans plus de précisions.

Alors ?

Le second, recto-verso en couleurs, est un peu plus explicite :

 

Je suis un homme libre pour moi, comme pour le Général de Gaulle, les hommes passent avant les partis. Les idées gaullistes qui sont les miennes, me rattachent à l'UMP, qui me soutient. Je demeure totalement libre de mes positions. Au cours des années passées, j'ai travaillé avec tous les élus sans aucun sectarisme.


Ensuite, le candidat explique tout ce qu'il a pu faire pour le département. Comment ? Il ne le dit pas, et pourtant c'est très simple : ce conseiller général UMP était également conseiller auprès de Nicolas Sarkozy à l'Élysée :


CHARLEVILLE-MEZIERES (Ardennes). Depuis dimanche soir 20 heures, Boris Ravignon, conseiller auprès de Nicolas Sarkozy, sait qu'il va devoir trouver un autre job. L'occasion pour lui d'évoquer l'ambiance particulière qui règne en ce début de semaine à l'Elysée.


Pourquoi ne pas dire que s'il a pu avoir une action en faveur du département, c'est grâce à sa position ?

Pourquoi se faire passer pour un "apolitique" soutenu par l'UMP, alors qu'on était au coeur de la machine politique sarkozienne ?

Quoiqu'il en soit, il n'a pas été élu.

De manière symétrique, je connais le cas de personnes qui se sont violemment opposées à une autre, qui effacent aujourd'hui consciencieusement toute trace de cette opposition, pour parler de simples divergences mineures.

ravignon172.jpg  ravignon272.jpg  ravignon372
La "lettre aux Ardennais", qui gomme toute référence politique
 La "profession de foi", un peu plus explicite
 Avec néanmoins le soutien des élus encartés UMP


Partager cet article

Commenter cet article