Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Blessures d'ego et injures racistes

28 Juin 2013 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Racisme

 

Je connais un peu les sites d'extrême-droite sur Internet, et j'ai déjà eu l'occasion d'en évoquer certains.


J'avais notamment pointé le 26 août 2012 le site Breiz Atao, animé par un certain Boris Le Lay, déjà connu pour avoir mis en ligne divers contenus antisémites. J'estimais qu'il ne pouvait y avoir débat sur l'impérialisme ou les luttes de libération nationale avec ce genre de personnage. Le loup sous la peau de l'agneau anti-impérialiste

Ces conseils étaient destinés à un internaute polygraphe qui pensait pouvoir engager un débat de haut niveau avec ce militant de l'indépendance bretonne.

Il s'était fait déjà tacler assez méchamment : « C’est aussi léger et digeste qu’une galette de goudron, c’est une marque très caractéristique, rappelez-vous en.1»

Il avait, avec raison sur le fond, condamné des tags anti-français et anti-britanniques le 22 août 20122 et avait reçu une volée de bois vert dans un jargon pseudo-révolutionnaire3.

Le débat a ensuite continué sur le nationalisme breton, où l'auteur de « Amitié entre les peuples » n'a pas montré une grande connaissance de l'histoire bretonne et des mouvements nationalistes bretons.


Le 30 août 2012, il analysait4 un nouveau texte de Breiz Atao sur la « mentalité héroïque », en évoquant son « maître Erich Fromm », Filliozat, l'homosexualité, l'amour érotique, la « destructivité », Spencer, Darwin, Patrick Tort, le tout en une trentaine de ligne.


Ceux qui sont allés à l'essentiel, ce sont Yannick Martin, champion de Bretagne de bombarde, attaqué pour la couleur de sa peau ; Mona Bras, conseillère régionale et militante régionaliste, qui a eu droit à injures et menaces, Bernard Poignant, maire PS de Quimper ; calomnié ; le MRAP, parce que Boris Le Lay avait sali la mémoire d'un de ses militants dans des termes particulièrement ignobles. Tous ont porté plainte contre Boris Le Lay, avec de bons arguments. Tout cela a convaincu le tribunal correctionnel de Quimper de le condamner à 18 mois de prison avec sursis5.

delarue breiz atao1Tous ces gens, tous les militants antiracistes6, peuvent se réjouir de cette condamnation, mais je crois que celui qui a écrit7 « Sur les questions identitaires toujours sensibles, Breiz Atao n’est pas pire que certains singes du web (votre serviteur) ! » devrait se faire plus discret.

A moins que les blessures infligées à l'ego soient plus graves que les injures racistes.


1 Le président du MRAP 35 au paradis des Soviets, article du 5 juin 2012. Je ne mets pas le lien, mais chacun pourra trouver le site.

3 Les social-chauvins du MRAP au secours de l’impérialisme français (22/08/2012)

6 Le communiqué du MRAP donne des informations complémentaires sur le pedigree de Boris Le Lay

Partager cet article

Commenter cet article