Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Aux sources de l'antisémitisme sur le Web

14 Octobre 2012 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Antisémitisme et négationnisme

Dans un éditorial intitulé “Islamisme et antisémitisme en France”, "Le Monde" parle d'une "floppée" de sites islamistes sans en citer un seul.

« Elle est souvent accompagnée d'un invraisemblable salmigondis idéologique où se mêlent des causes qui ne peuvent, à juste titre, laisser les musulmans de France insensibles : cela va du Proche-Orient à l'Afghanistan.

Mais, élément nouveau et terrifiant, cette violence emprunte aussi, sinon surtout, au vieil anti-sémitisme européen, celui qui avait cours en France à la fin du XIXe siècle. Elle véhicule sur les juifs tous les préjugés racistes de l'époque ; elle réhabilite théories du complot et archétypes les plus ignobles. C'est au nom de cet antisémitisme qu'Ilan Halimi a été enlevé puis torturé à mort par le "gang des barbares" en 2006.

Internet véhicule à plaisir ce renouveau antisémite sur une floppée de site islamistes où la haine des juifs est au cœur d'un discours antioccidental1. »


Le lecteur mal informé fera éventuellement le lien avec les déclarations de Manuel Valls sur "un nouvel antisémitisme" qui serait apparu dans les banlieues. Ou bien encore avec les extrapolations de Sammy Ghozlan, qui a évoqué "le nouvel antisémitisme", comme si l'ancien avait disparu. (10/7/2012)

Il en conclura qu'effectivement Internet fourmille de sites antisémites inspirés par l'islam radical.

Il est possible que de tels sites existent, mais ce que j'ai surtout trouvé jusqu'ici, ce sont des sites antisémites alimentés par des gens qui n'ont rien de musulman.


Hervé Lallin, dit Ryssen, n'est pas musulman. Il déverse sa prose antisémite dans des ouvrages aux titres évocateurs, tel “La mafia juive”, et sur des blogs migrateurs, au gré des signalements par des internautes et des suspensions par les hébergeurs.

Récemment, il a ajouté deux cordes à son arc : l'homophobie, ce qui lui a valu une condamnation suite à une plainte de Bertrand Delanoe2, et la dénonciation du “racisme anti-blanc”, décidément à la mode en ce moment.

Pendant un moment, il a eu un fidèle : Boris Le Lay, lui aussi un oiseau migrateur sur la toile.. Mais il ne s'y est pas fait que des amis. Selon les séparatistes bretons de « Adsav », qui tiennent à se démarquer de lui, il serait aujourd'hui le responsable d'un autre site séparatiste : « Breiz atao3 », qui fait aussi dans l'antisémitisme.

Ces polémiques ont été citées par Dreuzz4, site qui défend la politique israélienne la plus dure à l'égard des Palestiniens et dénonce aussi le péril musulman, tout comme les identitaires et certains des antisémites.

Il y a aussi l'identitaire Anne Kling, qui a écrit un ouvrage « La France licratisé », et édite un blog du même nom.

Explication de ce néologisme :

La LICRA est une des plus anciennes organisations antiracistes françaises. Elle a été fondée par Bernard Lecache, au départ pourdéfendre Samuel Schwartzbar, qui avait tué Petlioura, le dirigeant progromiste ukrainien. Elle est marquée par son combat longtemps principal, contre l'antisémitisme et par sa "non-condamnation" de la politique israélienne. Pour cette dame, la France serait dominée par la LICRA, ce qui serait risible si ce terme n'était pas employé pour désigner tout ce que la LICRA est sensé représenter.

3893-suite5.jpgOn peut parler d'Isabelle "des Charbinières", qui trouvait bien des mérites à l'Inquisition et reproduisait sur son site les plus infects des textes de l'antijudaïsme chrétien.

Il suffit ensuite de suivre les liens proposés sur ces différents sites pour se faire une idée de l'ampleur et de l'inter-connectivité des sites antisémites.


Or, tous se réfèrent aux thèmes de l'antisémitisme européen, à prétextes religieux catholiques, pseudo-scientifiques ou politiques. Sans oublier quelques accusations à connotation sexuelle. Rien à voir avec des textes d'origine islamiste.


Je connais aussi des sites comme ceux de Ahmed Rami, cet ancien officier marocain, qui a comploté contre Hassan II et s'est exilé en Suède. Sur ce dernier il faut lire ce qu'en écrit le site PHDN : les thèmes de propagandes de Rami sont essentiellement d'origine européenne.

Deux ensembles ont défrayé la chronique et été accusées de propagande antisémite.

Forsane Allzza a été dissous, son site n'est plus accessilbe, mais celui du leader "Cortex" est toujours en ligne, quoique plus mis à jour depuis plus d'un an.

La mouvance rassemblée autour de la « Liste antisioniste » emmenée par Dieudonné comprenait certes des militants islamistes (chiites).

Mais là aussi les thèmes suspects d'antisémitisme (badigeonné en antisionisme) sont essentiellement d'origine européenne.

Alors, quels sont ces fameux sites antisémites islamistes (tout aussi condamnables que les précédents?


 

3 J'ai expliqué dans un article précédent (26/8/2012) que Breiz atao n'était pas un site indépendantiste ordinaire, au nom du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et de l'anti-impérialisme. Visiblement, celui à qui mes conseils étaient destinés n'en a pas tenu compte, a ergoté sur la réalité ou non de l'impérialisme français en Bretagne, sans rien connaître visiblement de l'histoire bretonne, et il s'est fait tacler..

Partager cet article

Commenter cet article