Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

A quoi jouent les syndicats de policiers ?

26 Mars 2006 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Police Justice

Cela fait un moment que j’avais envie de m’exprimer sur ce sujet et le passage à tabac d’Eunice Barber m’en donne l’occasion.

A chaque fois que des policiers sont mis en cause, la défense médiatique est assurée par des responsables syndicaux. Je sais bien que les syndicats assurent la défense des intérêts "matériels et moraux" des membres d’une même profession, et qu’ils ont légitimement le droit de défendre leurs mandants injustement accusés, et ce d’autant mieux que j’en ai moi-même bénéficié il y a plus de 20 ans.

Mais c’est d’abord à l’administration de défendre ses fonctionnaires et je suis surpris de voir les responsables des syndicats de policiers faire le travail de communication qui devrait être celui du ministère de l’intérieur. Dans mon cas personnel, les syndicats étaient intervenus auprès de l’administration centrale, qui avait fait son boulot correctement.

Ce sont aussi les syndicats d’inspecteurs du travail qui étaient intervenus pour défendre la mémoire de deux de leurs collègues assassinés par un agriculteur, alors que l’administration avait scandaleusement fait profil bas.

Mais c’est parfois trop, et ça me fait mal de voir un responsable syndical justifier systématiquement le comportement de ses collègues, ou nier systématiquement les faits qui leur sont reprochés. La version diffusée est celle des policiers incriminés, sans recul ni début d’enquête.  Si une seule enquête montre que les faits sont partiellement ou totalement vrais, ces syndicats perdront toute crédibilité.

C’est vrai, Eunice Barber a mordu un policier, elle ne le nie pas, elle affirme que c’était par peur des coups et je crois personnellement que c’est une réaction de gamine apeurée.

Mais combien étaient-ils et ils l’ont bien amochée.

Et pour une Eunice Barber qui a la chance d’être célèbre, d’avoir des relations, combien d’anonymes qui ont subit le même sort dans l’indifférence générale ?

Partager cet article

Commenter cet article