Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Parti centriste israélien ?

29 Mars 2006 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Israël et le sionisme

On entend régulièrement ce qualificatif dans les médias, hier à propos du Shinoui, aujourd’hui à propos de Kadima.

Le lecteur ou téléspectateur français associe le centrisme à un mouvement politique, à l’UDF et François Bayrou aujourd’hui, d’autres partis et personnalités avant. On aime ou on n’aime pas, mais rien de bien méchant.

En France, la polarisation gauche-droite, et le positionnement au centre se sont fait d’abord sur les pouvoirs du roi (veto absolu ou veto suspensif), puis sur les choix monarchie-république, la question sociale, la séparation de l’Église et de l’État, la décolonisation (je simplifie). Ces choix étaient souvent corrélés et un centriste était quelqu’un qui essayait d’être la droite de la gauche ou la gauche de la droite. La question européenne changea un peu les choses, les centristes étant pour, la droite et la gauche partagés entre souverainistes et européistes.

En Israël, il y a certes une question sociale, avec des libéraux (Likoud) et des sociaux-démocrates (travaillistes), mais avant tout la question palestinienne, celle des frontières, celle de la colonisation, de la paix ou de la guerre, de la nature de l’État (juif ou démocratique ?). Sans oublier le vote ethnique (russe, séfarade, ashkénaze, etc..) et les relations avec la religion.

Des partis à base populaire peuvent avoir un programme social, ou populiste, être racistes (en interne ou en externe), prêcher la guerre, et inversement. Les coalitions gouvernementales sont parfois inattendues et ne correspondent pas à des clivages gauche-droite tels qu’ils existent en Europe occidentale.

Le parti travailliste, social-démocrate, était perçu comme celui de l’”établissement” européen, et les immigrés des pays arabes, laissés pour compte du système, votèrent pour le Likoud, libéral.

Le Shinoui, qualifié de “centriste” ou “ultra-laïque” était certes anticlérical, mais plus proche de Madelin que de Bayrou au plan économique, raciste envers les juifs originaires des pays arabes, et pas spécialement pacifiste.

Quant à Kadima, il rassemble des gens venus de la droite libérale (Likoud), du parti travailliste, mais pas sur un programme social “centriste”, simplement sur le choix de l ‘unilatéralisme dans les relations avec les Palestiniens.

Alors cessons de plaquer les schémas politiques français ou ouest-européens n’importe où !!

A suivre  :  c’est pareil pour les commentaires concernant d’autres pays.

Partager cet article

Commenter cet article