Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Un militant multi-cartes (ex-MRAP notamment) propose de déroger à la Déclaration universelle des droits de l'Homme

3 Octobre 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #MRAP, #Bêtisier

Le texte est à cette adresse, et je le reproduis avant qu'il ne soit modifié :

Domination de la religion : Croyance agressive ou croyance discrète !

HARCELEMENT RELIGIEUX : Chevènement ou pas, Macron ou pas Macron, la discrétion en religion est une vertu, pas son inverse !

Chevènement et Macron sont des hommes politiques et ils ont des obligations que je n'ai pas comme citoyen ordinaire .

Comme membre de la société civile, d'une société civile largement sécularisée, j'ai parfaitement le droit de rappeler qu'en la matière la discrétion est une vertu puisqu'il s'agit simplement de respecter autrui. Puisqu'il s'agit de ne pas imposer à autrui de façon proximale et durable un signifiant religieux lourd (ostensible) dont il ne veux pas, à priori. Se ballader dans la rue avec un tel étendart ne fait pas problème de façon générale mais peut faire problème dans certaines situations ou la présence forte devient proximale et relativement durable. C'est là qu'il y a imposition. Et refus possible ou à défaut évitement.

Si un croyant modéré - langage de M Macron - est discret alors un croyant offensif ne l'est pas. Il est celui qui cherche à imposer sa religion non seulement par l'invocation à tout propos de bondieuseries diverses mais aussi par des signes religieux ostensibles.

Sociologiquement, on ne saurait s'étonner, sauf à prendre tous les gens pour des être soumis en toute occasion, que ces individus offensifs risquent toute forme de blasphème en réponse. Juridiquement il peut y avoir un droit inaliénable de réponse en protection de la gêne subie et de la conscience séculariste bafouée face à un ou des individus prosélytes qui se comportent comme des dominants. Quand ils sont en nombre il ne reste que l'évitement, la fuite. Ce qui se traduit aussi partiellement par aller habiter ailleurs.

Il est temps que l'on soit nombreux à le dire. ce refus. Il faut même réfléchir au type de réponse à promouvoir puisque certains pensent se protéger avec une nouvelle notion, celle de "harcèlement religieux", comprise comme atteinte à leur personne religieuse . Retournement de la chose donc. Il ne faut pas se laisser faire par ceux qui nous bouffent l'air avec leur bondieuseries !

CD

Le problème est tout simple :

Ces thèses sont contraires à la déclaration universelle des Droits de l'Homme :

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

 

Pour terminer, j'ai un très sérieux doute sur certains des titres allégués :

Secrétaire général du CADTM France, Membre du CO de la Fondation Copernic - Membre du groupe "Culture et société" du Conseil scientifique d'ATTAC Ancien membre du bureau exécutif et du conseil d'administration du MRAP Licencié en Droit - Participation à l'ouvrage collectif d' ATTAC : "Pour une politique ouverte d'immigration" Objets de recherches : peuple-classe 99%, sexoséparatisme, intégrisme religieux, travaillisme, etc.

Par exemple, le CADTM est une organisation basée à Bruxelles très respectable, mais je n'ai pas trouvé trace d'un secrétaire général de la branche française.

Partager cet article

Commenter cet article