Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Hallucination collective à Toulon ? Les femmes agressées ne portaient pas de short

10 Septembre 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #MRAP

Le MRAP a adressé ce communiqué à tous les abonnés :

Toulon : pour la liberté des femmes
Dimanche 4 septembre 2016, à Toulon, deux familles qui se promenaient en vélos et rollers ont été prises à partie par une dizaine de jeunes. Les femmes ont été l'objet d'insultes sexistes s'en prenant à leurs tenues (elles étaient en short). Les hommes qui appelaient au respect ont été tabassés et blessés.
Les agresseurs doivent répondre de leurs actes devant la Justice. Selon le procureur de la République, deux d'entre eux ont été interpellés et écroués.
Le MRAP dénonce avec la plus grande fermeté ces agressions sexistes. Il réaffirme avec force la liberté de chacun et plus particulièrement de chacune de s'habiller comme elle-il l'entend dans l'espace public dans le respect des lois de la République.
Polémique politico-médiatique autour du burkini il y a peu, agressions sexistes aujourd'hui, il y a urgence à casser l’engrenage de violence et de haine. Il faut en revenir au respect des principes républicains de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité pour assurer le vivre-ensemble, lutter contre les discriminations et conquérir l'égalité réelle de tous, hommes et femmes.
Le 8 septembre 2016

 

Cette affaire fait penser à celle des bikinis de Reims, où SOS-racisme, sur la foi d'un article de presse erronné, s'était couvert de ridicule, puisque la bagarre n'avait aucun motif religieux ou apparenté.

Ici aussi, il semble que l'altercation n'avait aucun fondement raciste et/ou religieux.

Alors, pourquoi ce communiqué, sur cette affaire là, alors qu'il y a des milliers d'agressions sexistes en France chaque année, de violences sexuelles, et qu'on trouve les auteurs dans tous les compartiments de la société ?

Pourquoi, malgré les précedents nombreux, n'y a-t-il pas eu un délai de réflexion avant de réagir ?

C'est aussi à mon avis très dangereux de faire un parallèle entre les violences islamophobes contre des femmes musulmanes, plus ou moins légitimées par des acteurs publics et médiatiques, et ces actes de voyous, sans aucune motivation raciste.

Evidemment, suite à la campagne burkini, le lien a été fait avec "ces musulmans qui veulent nous imposer leur façon de s'habiller, puis leur charia, puis..." et a contribué à entretenir le climat islamophobe plutôt que rasséréner la population.
Dommage que le MRAP n'ait pas pris le recul nécessaire et contribue, involontairement ou non, à nourrir le "complotisme anti français".

Partager cet article

Commenter cet article