Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Qui sont les "sekso-séparatistes" ?

20 Juin 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Idées - débats

J'écris ainsi le mot sexo-chose, non pas pour faire comme les Turcs, qui écrivent "taksi", mais parce que je ne souhaite pas que Google ou Bing référencent cette page pour ce concept mal défini, attrape-tout, qui risque de servir de cache-sexe à une religiophobie générale. Religiophobie qui elle-même peut servir de cache-sexe à un racisme inavoué.

En effet, c'est trop facile de dénoncer les intégristes "sekso-séparatistes" musulmans et juifs haredim (pour assurer une forme d'équilibre), même si on y adjoint les gens de Civitas.

On peut et on doit reprocher beaucoup de choses à ces gens-là, mais ils n'ont pas grand chose à voir avec le "sekso-séparatisme" attribué aux précédents :

- d'une part la nécessaire critique de l'intégrisme religieux comme contre-mouvement réactionnaire transnational,  celui de son propre "camp religieux" (musulmans sexoséparatistes) en lien avec les autres intégrismes religieux (juifs haredim, catholiques Civitas, etc).

C'est donc avec délectation que je soumets à la sagacité de l'inventeur du concept de sexo-machin cette déclaration du Grand Maître de la Grande Loge de France :

"Nous ne sommes pas mixtes et nous ne le serons jamais"

Qui sont les "sekso-séparatistes" ?

Mise à jour du 3 juillet 2016 : je suppose que cet article a inspiré l'inventeur du concept de seksoséparatisme, qui commence par un contresens en mettant sur le même plan un président de club local (à Trégueux, < 7000 hab.) et le grand maître de la Grande Loge de France.

Non, Philippe Charuel n'est pas "un franc-maçon à Nancy", même s'il a fait cette déclaration dans un journal nancéien. Il est à la tête de la deuxième obédience maçonnique de France, après le Grand Orient.

Ce n'est ni faire un procès en sorcellerie à la Grand Loge, ni faire preuve de mépris envers un club de boulistes que d'estimer que l'influence sociale de la première est mille fois plus importante que celle du second.

Une fois de plus, l'auteur de l'article a lu trop rapidement, et n'a cherché qu'à trouver un prétexte pour exposer ses obsessions.

Venons-en à la suite :

On peut reprocher beaucoup de choses aux "catholiques intégraux" en Pologne : opposition à l'IVG, au divorce, xénophobie, antisémitisme, mais j'aimerais avoir un peu plus de précisions sur leur seksoséparatisme supposé :

Ces intégristes  sexoséparatistes veulent avec force autorite d'une part la reclusion des femmes à la maison - forme "hard" - avec sortie accompagnèe du frère ou du mari ("souplesse" ici) et d'autre part l'imposition du voile recouvrant largement les femmes - soit  l'hypertextile imposé. Le critère est l'autoritarisme, l'imposition de l'intolérance du féminin et la violence pour imposer cette forme de sexisme .

Et pourquoi cette nuance de langage, concernant les intégrismes religieux :

celui catholique (jadis et encore aujourd'hui en Pologne) , celui de juifs haredim et surtout celui demusulmans.

Et "j'aime" aussi beaucoup la fin :

L'éducation des jeunes ne doit pas culpabiliser les filles pour leur tenue (mini-jupe) maisurtout inciter les garçons à canaliser pulsion et desir (cf theorie du double regard)

Parce que les filles ne connaissent ni pulsion, ni désir ? Ou bien parce qu'elles les canalisent sans avoir besoin d'être éduquées ?

Et bien entendu, une fois de plus, l'auteur de l'article a interdit les commentaires.

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article