Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Le PIR interdit d'expression ?

19 Mai 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Antiracisme politique

Le PIR interdit d'expression ?

La solidarité n'est pas un vain mot

Houria Bouteldja de nouveau bloquée par facebook mais cette fois pour 3 jours!
La page officielle du PIR elle, nous est retirée pendant 1 mois, sous prétexte de contenu non conforme. D'autres militants sont l'objet de suppressions.

-Héritier des luttes anti-coloniales et des auteurs qui ont contribué à la pensée décoloniale, le PIR rappelons le a contribué à transformer le paysage politique d'opposition pour en finir avec l'anti racisme moral instrument du pouvoir. En tentant de faire vivre notre exigence de dignité, mais aussi les problématiques d'autonomie politique des populations issues de l'immigration post coloniale, en portant la question raciale au cœur des débats, le PIR a aidé au développement d'un anti racisme politique dans la société française. Instrument de notre émancipation à tous.

-Dans les menées anti-PIR actuelles, il est certain qu'il y a là un acharnement politique contre cette organisation. Et ce alors que les sites fachos et racistes pullulent sur FB.

-Comme cela correspond à un mouvement général hyper autoritaire de la part des pouvoirs publics, de plus en plus de militants, de journalistes indépendants étant ciblés par la répression, il n'est pas exclu qu'il y ait là une intervention directe de l'Etat français ou de ses agents, extrémistes bien connus. Tant cette attaque semble bien coordonnée et ferme. Cela annoncerait alors une volonté des pouvoirs publics de détruire les rares espaces de liberté d'expression que tous doivent dénoncer. Ce que l'Etat ne peut pas faire dans la rue, il le fait sur internet.

-Que nos amis, militants, frères, soeurs, soient en partie ou entièrement d'accord avec nous, peu importe, vous êtes nombreux à reconnaître l'importance de notre action et de notre présence politique. C'est pourquoi face à la répression nous devons présenter un front uni et faire taire les dissensions. Aujourd'hui, c'est le PIR que l'on veut éradiquer politiquement, il faut en être certain, demain tous les autres militants anti racistes ou de la gauche radicale seront baillonnés, c'est clair.

-Alors chères soeurs, frères, amis et camarades, partagez cette info, car unis nous sommes forts. Montrons que la solidarité n'est pas un vain mot, elle est gage de notre survie politique à tous.

Partager cet article

Commenter cet article