Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Pourquoi Philippe Val est l’ennemi de la sociologie

7 Janvier 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Charlie-Hebdo

Contre Philippe Val et tous ceux qui dénoncent la sociologie et sa prétendue culture de l’excuse, Bernard Lahire dresse un éloge précieux et lucide de sa discipline dans son nouvel essai Pour la sociologie. Une mise au clair bienvenue dans le concert des voix ignorantes.

La sociologie a mauvaise presse. Il suffisait de lire et d’entendre certains commentateurs après les attentats de novembre pour prendre la mesure du rejet diffus et obsessionnel dont elle fait l’objet. Un rejet indexé à la prétendue “excuse” que son discours serait censé porter. Cette science est accusée de justifier ou d’excuser tout à la fois le terrorisme, la délinquance, les troubles à l’ordre public, le crime, les incivilités ou l’échec scolaire.

“Accusée d’excuser”, selon la formule de Bernard Lahire dans son nouvel essai Pour la sociologie, cette science du social est ainsi largement mise en examen aujourd’hui. De Philippe Val à Manuel Valls, nombreux sont ceux qui affirment sans cesse ne pas croire à la culture de l’excuse sociologique, comme s’ils refusaient d’essayer de comprendre et d’éclairer les logiques d’un acte individuel, fût-il objectivement monstrueux. Sans être nouveau, déjà perceptible depuis le milieu des années 1990 (Tony Blair, à l’avant-garde d’une gauche européenne sécuritaire, déclarait dès 1998 vouloir “rompre avec la culture de l’excuse”, dans la lutte contre la délinquance), ce rejet de la culture de l’excuse se répand de plus en plus depuis un an.

Juger des individus et pas une histoire collective

Ces types de discours anti-sociologiques prônent la responsabilité individuelle comme base de toute morale, et défendent la même philosophie du sujet libre, conscient et responsable de ses actes. Ce fut le leitmotiv de Philippe Val (Malaise dans l’inculture, paru l’an dernier) mobilisé contre ce qu’il appelle le “sociologisme”. De quoi faire frémir Lahire. Outre de tailler un costard sur mesure au pamphlétaire patenté, le sociologue énonce clairement les règles et les mérites de l’approche sociologique dans le champ du savoir. Et déconstruit les principes de toute philosophie du sujet libre, qui n’est que “le prolongement de la philosophie judiciaire de base” : juger des individus et pas une histoire collective, un cadre général, des groupes, des institutions ou des politiques publiques (sur ce point, on pourra lire aussi avec intérêt le nouvel essai de Geoffroy de Lagasnerie, Juger, qui paraît le 11 janvier chez Fayard)

Philippe Val, l’ennemi de la sociologie

lire la suite

Partager cet article

Commenter cet article