Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

"'C'était Charlie' contient de nombreuses erreurs et contrevérités" : lettre à l'éditeur de Philippe Val

5 Janvier 2016 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Charlie-Hebdo

Par Denis Robert, avec Frédéric Thouron, Sylvie Caster, François Forcadell, Francis Kuntz, Bob et Catherine Sinet, Virginie Vernay, Laurent Cavanna, Jérôme Cavanna, Marie Montant. 

 

Cher Olivier Nora,

Je vous écris en votre qualité de PDG de la maison Grasset et d'éditeur de Philippe Val. Nous nous sommes croisés un soir – vous en souvenez-vous ? – au sortir de la galerie W rue Lepic à Paris. Ne voyez aucune agressivité à ce courrier. Il est normal qu'un éditeur défende son auteur. Cependant, un éditeur doit aussi entendre les remarques et doléances de personnes mises en cause ou blessées par les propos tenus dans les livres qu'il édite. C'est l'objet de cette missive.

Etant l'auteur d'un ouvrage traitant globalement du même sujet que Mr Val («Mohicans», paru en novembre chez Julliard), c’est auprès de moi que beaucoup de personnes et de familles se sont manifestées et se sont émues, après avoir vu leurs proches et eux-mêmes caricaturés ou maltraités dans le livre de Philippe Val.

C'est dès lors en mon nom comme aussi bien aux noms de Laurent et Jérôme Cavanna, de Virginie Vernay, de Catherine et Bob Sinet, de Francis Kuntz, de François Forcadell, de Frédéric Thouron et de Sylvie Caster et de Marie Montant que je vous écris.

L'ouvrage de Philippe Val («C'était Charlie») contient de nombreuses inexactitudes, erreurs et contrevérités. Au-delà de l'énumération qui va suivre et qui n'est pas exhaustive, nous trouvons tous que le procédé qui consiste à faire parler des morts (Cavanna, Choron, Gébé ou même Charb et Cabu) est particulièrement retors. Beaucoup de choses rapportées par Philippe Val ne sont pas vérifiables. Et pour tous ceux qui ici ont connu et aimé ces défunts, la plupart des «propos» reproduits paraissent au minimum invraisemblables.

Votre auteur fait dire dès les premières pages des mots à Cavanna qui sont invérifiables concernant notamment Siné et qui sont diffamatoires.

lire la suite

 

Partager cet article

Commenter cet article