Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Quand Alain Juppé taclait Caroline Fourest (en 2010)

1 Juin 2015 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Caroline Fourest

A savourer.

Extrait :

Que trouve-t-on dans l’article de Mme Fourest?

D’abord une construction extravagante qui tend à montrer une convergence d’intérêts entre certains intégristes bordelais et certains élus municipaux, dont Hugues Martin, « député remplaçant d’Alain Juppé » (au passage, qu’est-ce qu’un « député remplaçant » ?). Il faut une imagination puissamment créatrice pour établir un lien entre la fiscalité applicable à la rénovation du patrimoine historique ou le label « Villes et pays d’art et d’histoire » accordé à la ville, et les agissements scandaleux révélés par l’émission « Les Infiltrés ». Prudente, l’auteure de l’article écrit que « il ne s’agit ps d’en déduire un lien d’ordre financier ». L’insinuation et l’amalgame suffisent en effet.

Cela me rappelle étrangement la manip. montée il y a trois ans contre « l’adjointe du maire de Bordeaux », à nouveau mise en cause aujourd’hui, « le directeur des affaires culturelles du maire de Bordeaux », et « le chargé de mission du maire de Bordeaux » (je cite certains titres de presse de l’époque), dans une sombre affaire privée de captation d’héritage… sur laquelle on attend toujours la moindre manifestation de vérité.

Outre ce petit chef d’oeuvre de perfidie, l’article contient toute une série de contre-vérités ou de mensonges:

– il y est dit que « Mgr Ricard fait même un recours. Sans succès. » J’ai rappelé que notre archevêque avait gagné son recours en première instance et en appel.

– il y est dit que « l’opposition réclame la fin du bail dévolu aux occupants de Saint-Eloi ». J’ai rappelé que, par délibération publique, le conseil municipal avait résilié ce bail en 2004.

– il y est dit: « que fait-on pour éviter que des écoles hors contrat lavent le cerveau de futurs citoyens en toute impunité? » Comme je l’avais souhaité, le rectorat, seul responsable en l’espèce, a diligenté plusieurs enquêtes. L’inspecteur d’académie de Bordeaux vient publiquement de demander aux familles de retirer leurs enfants du collège Saint-Projet qui ne transmet pas le socle de connaissances prévu par la loi.

On reste pantois devant un article qui accumule autant d’insinuations sans preuves, et autant de contre-vérités.

Partager cet article

Commenter cet article