Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Le Gorafi à l'algérienne

24 Mai 2015 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Humour, #Algérie

Hakim Benchettia est un fonctionnaire de la wilaya d’Alger. L’homme n’a pas froid aux yeux, en dépit des consignes de son administration, il persiste à ne plus utiliser les fax.

Il a une adresse mail et sait s’en servir. L’alerte a été donnée par un usager de la wilaya d’Alger. La rédaction de Bled-Micky était sous le choc à l’ouverture de ses mails dimanche matin. Un certain « mouradbogosse16″ nous transfère un mail bien étrange provenant d’un fonctionnaire nommé Hakim Benchettia. Dans le message, il lui était dicté les démarches à entreprendre pour gérer sa demande de logement, et de manière détaillée !

Les journalistes de Bled-Micky ont retrouvé la trace du fameux Hakim. Il s’est confié. « Je savais que j’allais enfreindre toutes les règles de déontologie de la fonction publique, mais mon amour de l’efficacité était plus fort. J’ai commencé à donner mon mail à quelques visiteurs de la wilaya, et très rapidement j’ai vu que je traitais mieux leurs cas. Et mieux, j’avais une trace de nos correspondances ! ».

Pire son adresse mail est réellement professionnelle : hakim.benchettia@yahoo.fr. Pas de Hakimdu16, ou lauthentiquebenchettia en guise d’adresse. Le fonctionnaire semble vouloir faire son travail de manière très professionnelle. « Une adresse mail on peut la créer facilement, alors que tout le monde ne possède pas de fax », explique Hakim Benchettia.

Mais sa découverte est plutôt une malédiction. Le fonctionnaire zélé, tente d’initier ses collègues à cet outil magique. En vain, il est très mal accueilli, et traité de rebelle qui veut déstabiliser l’administration algérienne. « En réalité un de mes collègues m’a confié que personne ne comprenait le fonctionnement d’un mail avec une pièce jointe. Ils sont seulement jaloux », raconte Hakim Benchettia.

La fin du fax est-elle donc à prévoir avec cette découverte ? Pas sûr mais dans les couloirs de la wilaya d’Alger on parle de la fin de Hakim Benchettia…

Partager cet article

Commenter cet article