Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Diversion, diversion chérie...

1 Août 2014 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Politique internationale (autre), #Syrie, #Irak, #Palestine

Difficile de se refaire quand on a fait son fond de commerce de la dénonciation de "l'islamo-gauchisme" et des complaisances supposées de certains antiracistes envers ces derniers.

Difficile également (pas forcément pour les mêmes), de défendre la politique israélienne.

Difficile, enfin, de se retrouver compagnons de manifestations avec des gens qu'on dénonce comme "communautaristes", etc..

Alors, il faut faire diversion et trouver d'autres causes, dont on ne parle pas d'habitude, mais qu'il devient opportun de réactiver avec ce genre d'arguments : "Certes, il faut dénoncer ce que fait le gouvernement israélien, mais il ne faut pas oublier que...".

Mais il y a aussi de bonnes et de mauvaises victimes, des "méchants" plus ou moins aptes au rôle de méchant.

Ouigours de Chine et Rohingyas de Birmanie ont le défaut d'être musulmans et de bénéficier de la solidarité, au moins verbale, d'organisations communautaires. Et il ne faut pas trop se mélanger avec des "communautaristes".

Le Darfour est passé de mode, mais on y meurt toujours. Et puis, après avoir milité pour l'éclatement du Soudan, ce qui arrive au Sud-Soudan rend prudent...

On pourrait parler de la Libye en plein chaos, mais le "libérateur en chef" n'a pas encore choisi le camp à soutenir. BHL, réveille-toi !!

RCA, RDC, c'est trop compliqué.

L'Irak ? Quand Amr Moussa, après l'agression américaine, a dit "les portes de l'enfer se sont ouvertes", il ne pensait sûrement pas que l'horreur irait encore croissant. Passons sur ceux qui, instrumentalisés, ne parlent de l'Irak que pour dénoncer les sévices (condamnables) dont sont victimes les militants de l'OMPI. Et gardent le silence sur le calife auto-proclamé, l'épuration ethnique dont sont victimes les chrétiens, les attentats contre les chiites, etc..

La Syrie ? Pourquoi pas ? Il y a la brutalité du régime Assad, ses nombreux crimes de guerre et crimes contre l'humanité, mais il faut faire le grand écart entre cette dénonciation et celle des gens qui partent le combattre, avec des gens qui instaureront un régime probablement pire que celui d'Assad.

Mais le bon choix est alors de ne pas parler en "période creuse" de l'Irak et de la Syrie, bien qu'on y meure chaque jour, mais de ne pas oublier d'en parler dès que la Palestine revient sur le devant de la scène.

Le Qatar ? C'est aussi un bon choix : ils ont du fric, beaucoup de fric, soutiennent les Frères musulmans, corrompent les instances internationales, pratiquent de facto l'esclavage à domicile.

C'est même un très bon choix, car il n'y a pas d'opposition organisée au Qatar, et on ne risque pas de se tromper en soutenant un mouvement particulier.

Donc, on risque d'entendre parler maintenant, alors que la situation dure depuis des mois, voire des années, au Qatar comme dans d'autres pays du Golfe.

Bahreïn, vous avez dit Bahreïn ?? Où est-ce ?

 

Partager cet article

Commenter cet article