Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du vieux singe

Les amalgames de Michel Onfray (Sébastien Fontenelle)

29 Mai 2014 , Rédigé par Michel Servet Publié dans #Extrême-droite, #Islamophobie, #Michel Onfray

Où Michel Onfray amalgame Front de Gauche et Front National - Tout en déplorant que le premier reste, sur «La Question de l'islam», moins «pragmatique» que le second.

Le Nouvel Observateur a tenu à recueillir – et à publier, sur deux pages -, après que le Front national a fait dimanche un «score triomphal» aux élections européennes, le – très long - commentaire – autorisé – de M. Onfray, Michel, «philosophe» de médias.

M. Onfray tire d’abord de ce résultat l’enseignement que «le bipartisme» d’antan, où le Parti «socialiste» et l’UMP se partageaient la domination du paysage politique français, «a failli».

Puis, M. Onfray proclame que «ce bipartisme qui a failli a engendré un autre bipartisme : celui qui oppose le Front national et le Front de gauche».

Puis, M. Onfray proclame que «ce qui réunit» ces «deux fronts est important : un même refus de l’Europe libérale, une même condamnation des logiques de Maastricht, une même franche suspicion pour l’euro, un même ras-le-bol des partis qui défendent l’Europe libérale, une même condamnation de la quasi-totalité de la presse et des médias qui, aux mains des banquiers, se font les courroies de transmission quotidiennes de l’idéologie libérale, un même souci du petit peuple, une même condamnation des élites qui ont failli, une même défense de l’État et, c’est nouveau au FN, un même éloge des services publics».

Puis, M. Onfray ajoute, comme pour mieux parfaire une «démonstration» où sa dignité s’hisse – on le constate - vers de très (très) hautes hauteurs, que «sur des questions d’actualité, l’intervention en Syrie, le soutien à Poutine, la défense de Kerviel transfiguré en victime du système, les convergences entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont» également «visibles».

En somme : M. Onfray, qui excelle donc (aussi) dans l’art de l’amalgame émétique, et dont la prose prend ici des airs de dessin (dégueulasse) de Plantu, décrète là que rien ne différencie le Front de gauche du Front national.

Lire la suite sur Bakchich

Partager cet article

Commenter cet article